"); NewWindow.document.close(); return false; }

IRIN PlusNews | Afrique | Ethiopie: Lancement d’un numéro vert national d’informations sur le VIH/SIDA | Care Treatment, Economy, Prevention Research, Stigma Human rights | News Items
Jeudi 2 février 2006
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest

Documents

Abonnementpar email
 

ETHIOPIE: Lancement d’un numéro vert national d’informations sur le VIH/SIDA


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]



©  VODACOM

ADDIS ABEBA, 15 mars (PLUSNEWS) - Un numéro vert a été lancé en Ethiopie jeudi dernier pour fournir des informations précises sur le VIH/SIDA, des conseils et des adresses gratuites aux personnes qui appellent de tout le pays.

“Nous recevons en moyenne 1 800 appels par jour depuis que la ligne a été étendue à l’ensemble du territoire, le 10 mars”, a dit à PlusNews Gashaw Mengistu, le coordinateur de ce nouveau service, depuis la capitale éthiopienne.

Mengistu a précisé qu’une campagne de publicité serait lancée prochainement pour promouvoir ce numéro vert sur les radios et télévisions, en espérant que cela encouragerait les Ethiopiens à utiliser cette assistance téléphonique.

Baptisé “Wegen AIDS Talkline”, le service fournira une large gamme d’informations comme l’emplacement des différents centres de dépistage, comment éviter la transmission du virus de la mère à l’enfant ou encore les différentes possibilités de traitements tels que les antirétroviraux.

Ce numéro vert est soutenu par les Etats-Unis et deux structures éthiopiennes, le Bureau de prévention et de contrôle du VIH/SIDA (HAPCO) et la Société éthiopienne des télécommunications (ETC).

En composant le 952 depuis n’importe quel poste téléphonique fixe du pays, le correspondant sera mis en contact avec le service qui fonctionne déjà dans la région d’Addis Abeba depuis le décembre 2004, dans le cadre d’un projet pilote.

Pendant la phase d’essai qui a duré trois mois, les conseillers chargés de l’assistance téléphonique ont été étroitement encadrés pour s’assurer de la qualité du service offert. Les documents de support ont été testés et révisés en fonction des besoins, selon un communiqué de la “Wegen Aids Talkline”.

Le Centre éthiopien de ressources sur le sida gère ce numéro vert mis en place par l’université John Hopkins via le centre des programmes de communication de son école de santé publique, la Bloomberg School of Public Health.

“Cela aura un impact considérable étant donné que la stigmatisation liée au VIH/SIDA est importante dans le pays et beaucoup de gens ne parlent pas de ce sujet à la maison”, a dit Gashaw. “Il n’y a pas d’autre service de ce genre”.

Selon Ato Negatu Mereke, directeur d’HAPCO, le numéro vert “ peut constituer une source alternative de conseils confidentiels et anonymes, et un soutien pour les personnes infectées ou affectées par le virus”.

D’après les statistiques du gouvernement éthiopien, environ un million et demi de personnes sont infectées par le VIH. Près de 13 pour cent d’entre elles vivent en zone urbaine. Le taux de prévalence est de 4,4 pour cent au niveau national.

[FIN]




 
Autres articles sur Ethiopie
Des défis majeurs à relever dans la lutte contre le sida,  18/Apr/05
Lancement d’une nouvelle stratégie pour lutter contre le VIH/SIDA,  25/Jan/05
Un plan d’action pour aider les orphelins éthiopiens,  15/Dec/04
Un enfant sur dix est orphelin,  15/Dec/04
Liens
· Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
· Sida Info Services
· VIH Internet
· Aides
· Le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme


PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.