"); NewWindow.document.close(); return false; }

IRIN PlusNews | Afrique de l est | Ouganda: Les responsables catholiques exhortés à ne plus s’opposer au préservatif | | News Items
Mercredi 11 janvier 2006
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest

Documents

Abonnementpar email
 

OUGANDA: Les responsables catholiques exhortés à ne plus s’opposer au préservatif


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]



©  IRIN

L’Eglise catholique doit cesser de s’opposer à l’utilisation du préservatif, selon le Président ougandais

KAMPALA, 15 juin (PLUSNEWS) - Le président ougandais Yoweri Museveni a lancé un appel à l’Eglise catholique pour qu’elle cesse de s’opposer à l’utilisation du préservatif qui représente l’un des moyens les plus sûrs pour se protéger de l’infection au VIH/SIDA.

“Si l’Eglise se soucie réellement de préserver la vie de ses fidèles, elle doit encourager l’utilisation du préservatif pour les sauver du sida”, a dit Museveni samedi, lors de la cérémonie de clôture d’une conférence des évêques catholiques de 10 pays d’Afrique sub-saharienne.

“Il ne s’agit pas d’encourager l’immoralité, mais de reconnaître la faiblesse des gens avec lesquels nous vivons et de les aider à vivre en bonne santé”, a dit Museveni.

Le congrès, qui a duré 10 jours, avait pour objectif de débattre de l’impact du VIH/SIDA en Afrique sub-saharienne, la région la plus affectée du monde par la pandémie, où vivent plus de 25 millions de personnes séropositives.

Deux évêques assistant aux rencontres ont dit aux journalistes que l’Eglise n’accepterait jamais l’utilisation du préservatif, ou même une aide financière provenant d’organisations athées, pour lutter contre le sida.

“Le préservatif constitue une méthode artificielle de contrôle des naissances, et l’Eglise est opposée à ce contrôle”, a dit Anthony Banzi, évêque tanzanien, lors d’une conférence de presse à Mukono, à 22 kilomètres à l’est de la capitale Kampala.

L’appel de Museveni intervient alors que des organisations de défense des droits de l’homme ont critiqué la position de son gouvernement, accusé d’abandonner le préservatif comme méthode de prévention du VIH/SIDA au profit de programmes fondés sur le principe de “l’abstinence uniquement”.

Selon le Président ougandais, l’Eglise devrait inculquer des notions de morale aux jeunes du continent, afin de limiter la propagation du virus.

“L’Ouganda supprime peu à peu la promotion des préservatifs dans ses stratégies de lutte contre le sida et les conséquences de ce choix pourraient être fatales”, a dit en mars Tony Tate, chercheur pour l’organisation internationale Human Rights Watch, basée à New York.

Dans leur message final, les évêques ont salué les efforts fournis par les gouvernements et les institutions pour contrôler la pandémie, particulièrement ceux qui prônent l’abstinence et la fidélité.

“Nous sommes très préoccupés par l’ampleur de l’épidémie, ses origines, ses causes, sa propagation et ses conséquences”, a ajouté l’assemblée des évêques.

L’Ouganda a été félicité pour les succès enregistrés dans sa lutte contre l’épidémie, qui a permis de ramener le taux de prévalence du VIH/SIDA de 20 pour cent dans les années 80 à six pour cent en 2004. Le pays a peu à peu adopté une stratégie connue sous le nom de ‘ABC’ (Abstinence, fidélité et utilisation des préservatifs) prônée entre autres par les Etats-Unis.

[FIN]




 
Autres articles sur Ouganda
Le Fonds mondial lève ses sanctions contre l’Ouganda,  14/Nov/05
L’enquête sur la mauvaise gestion des fonds a démarré,  19/Sep/05
Le président Museveni réclame une enquête sur l’utilisation des fonds internationaux,  30/Aug/05
Le Fonds mondial suspend ses financements pour lutter contre le sida,  26/Aug/05
Le VIH/SIDA, une menace sérieuse pour les communautés de pêcheurs,  21/Jul/05
Liens
· Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
· Sida Info Services
· VIH Internet
· Aides
· Le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme


PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.