"); NewWindow.document.close(); return false; }

Des comportements risqués chez les employés de plus de 50 ans - BIT
Jeudi 26 mai 2005
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest
·Bénin
·Burkina Faso
·Cameroun
·Cap Vert
·Côte d’Ivoire
·Gabon
·Gambie
·Ghana
·Guinée Equatoriale
·Guinée
·Guinée Bissau
·Liberia
·Mali
·Mauritanie
·Niger
·Nigeria
·Sao Tome et Principe
·Sénégal
·Sierra Leone
·Tchad
·Togo
·Sahara occidental

Documents

Abonnementpar email
 

GHANA: Des comportements risqués chez les employés de plus de 50 ans - BIT


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]


DAKAR, 22 avril (PLUSNEWS) - Les employés de plus de 50 ans au Ghana seraient les plus nombreux à avoir des relations sexuelles avec de multiples partenaires, selon une étude du Bureau international du travail (BIT) conduite au Ghana sur 300 personnes travaillant dans les mines, l’agro-alimentaire, le secteur informel et l’administration.

Le secteur minier est le plus concerné par ce phénomène, mais c’est aussi, selon l’étude, celui où le taux d’utilisation des préservatifs est le plus élevé. Plus généralement, l’enquête révèle que contrairement aux attentes du BIT, les plus âgés ont des comportements sexuels plus risqués que les autres employés, selon l’agence de presse ghanéenne, GNA.

Akua Ofori-Asumadu, coordonnatrice du projet de prévention du VIH/SIDA sur les lieux de travail au BIT, a dit à GNA qu’il était possible que les employés de plus de 50 ans, ayant davantage d’argent, puissent ainsi choisir ce mode de vie. Le BIT vise à introduire des programmes de prévention spécifiques aux 13 entreprises impliquées dans son projet au Ghana, un programme mené dans 26 pays dont le Swaziland.

L’étude montre également que les entreprises ghanéennes, tous secteurs confondus, à avoir des programmes de prévention du VIH/SIDA sont rares, la plupart des 300 employés interrogés par le BIT avouant ne pas être au courant de tels services sur leur lieu de travail. Ils ont, en outre, fait preuve d’un manque de compréhension vis-à-vis des personnes vivant avec le VIH, a souligné GNA.

[FIN]

Plus de breves


 
Autres articles sur Ghana
Des vies transformées par les antirétroviraux,  20/May/05
Tuberculose et VIH/SIDA, même combat,  17/May/05
Le taux d’infection au VIH en baisse ,  13/Apr/05
Les entreprises s'investissent peu à peu dans la lutte contre le sida,  7/Apr/05
Esther s'installe dans un pays anglophone ,  17/Feb/05
Liens
Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
Guinéenews
The Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis & Malaria
International HIV/AIDS Alliance
International Council of AIDS Services Organisations (ICASO)

PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.