"); NewWindow.document.close(); return false; }

Un programme VIH/SIDA pour la prison centrale de Douala
Jeudi 26 mai 2005
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest
·Bénin
·Burkina Faso
·Cameroun
·Cap Vert
·Côte d’Ivoire
·Gabon
·Gambie
·Ghana
·Guinée Equatoriale
·Guinée
·Guinée Bissau
·Liberia
·Mali
·Mauritanie
·Niger
·Nigeria
·Sao Tome et Principe
·Sénégal
·Sierra Leone
·Tchad
·Togo
·Sahara occidental

Documents

Abonnementpar email
 

CAMEROUN: Un programme VIH/SIDA pour la prison centrale de Douala


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]


DAKAR, 12 avril (PLUSNEWS) - L’agence de coopération allemande GTZ vient de lancer un programme de sensibilisation au VIH/SIDA et de dépistage dans la prison centrale de Douala, la capitale économique du Cameroun, pour tenter de freiner la propagation de l’épidémie à l’intérieur de cet établissement carcéral surpeuplé.

Mise en place avec le soutien du ministère camerounais de la Justice et le concours de Sun Aids, une organisation non-gouvernementale locale, cette initiative s’inscrit dans le cadre du programme de la GTZ contre la tuberculose lancé il y a plus d’un an dans cette prison conçue pour accueillir quelque 700 prisonniers mais où s’entassent plus de 3 000 détenus.

“En dehors de la surpopulation, le principal problème reste l’homosexualité forcée”, a dit à PlusNews le docteur Juergen Noeske, chargé de ce programme de la GTZ. “Par ailleurs les flux de population carcérale sont très importants: chaque mois environ 150 détenus sont incarcérés ou libérés”.

La GTZ est en pourparlers avec une organisation catholique pour mettre en place un programme de prise en charge des détenus infectés au VIH à l’extérieur de la prison, a précisé Noeske. Selon les autorités camerounaises, le taux de prévalence au VIH parmi les détenus de la prison centrale de Douala serait de 14 pour cent contre 5,5 pour cent pour l’ensemble de la population.


[FIN]

Plus de breves


 
Autres articles sur Cameroun
Une offre de soins contre le sida incapable de répondre à la demande -- médecins,  18/May/05
Le gouvernement suspend les essais cliniques d’un médicament antirétroviral,  4/Feb/05
Essai clinique du Tenofovir : une question d’éthique,  26/Jan/05
Le taux de prévalence chute de moitié après une nouvelle étude nationale ,  29/Oct/04
Liens
Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
Sida Info Services
Le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme
Le Réseau Afrique 2000
The Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis & Malaria

PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.