"); NewWindow.document.close(); return false; }

Intégrer la lutte contre le VIH dans la planification familiale pour plus d’efficacité
Jeudi 26 mai 2005
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest
·Bénin
·Burkina Faso
·Cameroun
·Cap Vert
·Côte d’Ivoire
·Gabon
·Gambie
·Ghana
·Guinée Equatoriale
·Guinée
·Guinée Bissau
·Liberia
·Mali
·Mauritanie
·Niger
·Nigeria
·Sao Tome et Principe
·Sénégal
·Sierra Leone
·Tchad
·Togo
·Sahara occidental

Documents

Abonnementpar email
 

GHANA: Intégrer la lutte contre le VIH dans la planification familiale pour plus d’efficacité


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]


ACCRA, 16 février (PLUSNEWS) - Les programmes de prévention et de lutte contre la pandémie de VIH en Afrique de l’ouest seraient plus efficaces s’ils étaient intégrés aux politiques de planification familiale, ont affirmé les autorités sanitaires des 15 pays membres de l’espace économique ouest-africain, réunies au Ghana depuis mardi.

«Le planning familial et le VIH/SIDA s’adressent aux mêmes personnes, ils concernent des gens qui s’interrogent sur des questions relatives à la santé de la reproduction», a dit le docteur Wilfred Ochan de la section africaine d’International Planned Parenthood Federation (IPPF), qui participait à la rencontre d’Accra. Selon lui, “l’impact devrait être plus important si nous abordons ces deux éléments dans un programme intégré et lié».

Alors que des millions de dollars ont été dépensés dans la lutte contre le VIH, les professionnels de la santé ont affirmé que la planification familiale, une spécialité qui traite de la santé sexuelle et procréative mais aussi de la plupart des aspects de la vie affective, est ignorée par les partenaires au développement.

«Il faudra prêter au planning familial la même attention que la communauté internationale donne au VIH/SIDA et à l’éradication de la pauvreté», a déclaré le ministre ghanéen de la Santé, le commandant Courage Quarshigah.

Selon l'Organisation ouest-africaine de la santé (OOAS), les taux de mortalité infantile et maternelle en Afrique de l’ouest sont parmi les plus élevés au monde, avec 1 100 décès maternels pour 100 000 naissances et 99 morts d’enfants pour 1 000 naissances. Entre 1994 et 2000, 12 millions de femmes ont eu une grossesse non désirée en Afrique de l’ouest, sur un total de 39 millions en Afrique sub-saharienne.

[FIN]

Plus de breves


 
Autres articles sur Ghana
Des vies transformées par les antirétroviraux,  20/May/05
Tuberculose et VIH/SIDA, même combat,  17/May/05
Le taux d’infection au VIH en baisse ,  13/Apr/05
Les entreprises s'investissent peu à peu dans la lutte contre le sida,  7/Apr/05
Esther s'installe dans un pays anglophone ,  17/Feb/05
Liens
Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
Sida Info Services
Le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme
Le Réseau Afrique 2000
The Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis & Malaria

PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.