"); NewWindow.document.close(); return false; }

IRIN PlusNews | Afrique | Afrique: Les traitements contre le sida seuls n'empêchent pas la propagation de l'épidémie - études | Care Treatment, PWA ASOs, Prevention Research, Stigma Human rights | Daily
Mardi 20 décembre 2005
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest

Documents

Abonnementpar email
 

AFRIQUE: Les traitements contre le sida seuls n'empêchent pas la propagation de l'épidémie - études


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]


DAKAR, 12 octobre (PLUSNEWS) - Les traitements antirétroviraux (ARV) améliorent la vie des personnes vivant avec le VIH mais ne peuvent pas limiter la propagation du virus si les patients n'adoptent pas des comportements sexuels responsables, selon plusieurs études.

Les conclusions de ces études, dont le but était de déterminer si les ARV pouvaient empêcher la propagation du virus, ont été présentées mardi par le docteur Seth Kalichman, professeur au département de psychologie de l'université du Connecticut aux Etats-Unis, lors de la troisième conférence de l'Alliance africaine pour la recherche sur les aspects sociaux du VIH/SIDA (SAHARA, en anglais) qui se tient jusqu'à vendredi dans la capitale sénégalaise.

Selon Kalichman, ces études menées dans plusieurs pays ont montré qu'un tiers des personnes informées de leur séropositivité continuait à avoir des comportements sexuels à risque ou des rapports non protégés, considérant les ARV comme une «pilule préventive».

Or le fait que les ARV fassent baisser la quantité de virus dans le sang d'un homme infecté au VIH ne signifie pas que la quantité de virus dans son sperme diminue, a dit Kalichman. Les ARV ne protègent de toute façon pas les personnes séropositives contre les infections sexuellement transmissibles, ni leurs partenaires sexuels contre l'infection à VIH, a-t-il rappelé.

«Aider les personnes vivant avec le VIH à réduire leurs comportements à risque est une priorité mondiale de santé publique», a conclu Kalichman, estimant que le moment du dépistage volontaire était une opportunité pour sensibiliser les personnes séropositives sur cette nécessité.

[FIN]

Plus de breves




 
Autres articles sur Afrique
Le retrait de MSF, prévu dans certains pays, suscite l’inquiétude,  20/Dec/05
L’amendement des règles de l’OMC freine l’accès aux traitements -- activistes,  16/Dec/05
IRIN PlusNews Bulletin hebdomadaire 56 du 12 au 16 décembre 2005,  16/Dec/05
En finir avec les mutilations génitales, sans compromettre la tradition,  13/Dec/05
L’abstinence n’est pas la réponse la plus efficace contre le VIH/SIDA,  12/Dec/05
Liens
Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
The Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis & Malaria
AEGIS
International HIV/AIDS Alliance
International Council of AIDS Services Organisations (ICASO)

PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.