"); NewWindow.document.close(); return false; }

IRIN PlusNews | Afrique de l ouest | Soudan: Une situation épidémiologique “très inquiétante” dans le sud -- gvt | Care Treatment, Gender issues, Prevention, PWAs ASOs, Stigma Human rights Law | Daily
Samedi 11 février 2006
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest
·Bénin
·Burkina Faso
·Cameroun
·Cap Vert
·Côte d’Ivoire
·Gabon
·Gambie
·Ghana
·Guinée Equatoriale
·Guinée
·Guinée Bissau
·Liberia
·Mali
·Mauritanie
·Niger
·Nigeria
·Sao Tome et Principe
·Sénégal
·Sierra Leone
·Tchad
·Togo
·Sahara occidental

Documents

Abonnementpar email
 

SOUDAN: Une situation épidémiologique “très inquiétante” dans le sud -- gvt


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]


DAKAR, 10 janvier (PLUSNEWS) - Les autorités de Juba, la capitale du sud-Soudan, ont fait part de leurs inquiétudes face à l’ampleur que prend l’épidémie de sida dans cette partie du pays, en voie de pacification après 21 ans de guerre civile.

Malgré l’absence de statistiques, “la situation est très inquiétante”, selon le docteur Manase Zibedayo, responsable du VIH/SIDA et de la santé à Juba. Il a ainsi mentionné des taux de séroprévalence de 21 et 23 pour cent parmi les femmes et les hommes venus se faire dépister dans un des centres de conseil et de dépistage du VIH de la capitale.

Pour le docteur Zibedayo, ces données indiquent que le taux de prévalence au VIH/SIDA est “très élevé”, mais il s’est déclaré confiant quant à la capacité des Soudanais du sud à combattre la pandémie. “La stigmatisation des personnes vivant avec le virus n’est pas importante ici, les gens en parlent facilement : nous les informons et ils se sentent libres de rejoindre l’association des personnes séropositives”, a expliqué le docteur.

Dans un rapport paru en septembre, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) s’était alarmé du fait que l’épidémie de VIH/SIDA touchait plus de cinq pour cent de la population et qu'elle était donc passée à une phase généralisée dans le sud-Soudan. Selon les Nations unies, le taux d’infection varierait de quatre à 10 pour cent dans la ville de Rumbeck, dans le sud du pays.

En décembre 2003, le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (Onusida), annonçait un taux de prévalence nationale chez l’adulte supérieure à deux pour cent ; l’infection serait six à huit fois supérieur chez les femmes enceintes du sud par rapport à Khartoum.

[FIN]

:: Plus de breves ::




 
Autres articles sur Soudan
Tenter de limiter la circulation du VIH en temps de paix,  8/Sep/05
Liens
· Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
· Sida Info Services
· VIH Internet
· Aides
· Le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme


PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.