"); NewWindow.document.close(); return false; }

IRIN PlusNews | Afrique Australe | Tanzanie: Un nouveau centre de prise en charge du VIH/SIDA | Care Treatment, Economy, PWA ASOs, Prevention Research, Stigma Human rights | News Items
Dimanche 12 février 2006
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
·Angola
·Botswana
·Comores
·Lesotho
·Madagascar
·Malawi
·Maurice
·Mozambique
·Namibie
·Afrique du Sud
·Swaziland
·Zambie
·Zimbabwe
Afrique de l'Ouest

Documents

Abonnementpar email
 

TANZANIE: Un nouveau centre de prise en charge du VIH/SIDA


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]



©  IRIN

La Tanzanie s’est dotée d’un centre de dépistage dernier cri dans le principal hôpital du pays

DAR ES SALAAM, 7 octobre (PLUSNEWS) - Grâce à un nouveau centre de prise en charge inauguré jeudi dernier au coeur du Muhimbili National hospital, le principal hôpital de Tanzanie devrait pouvoir dépister au VIH un millier de personnes par heure.

D'un coût de 35 millions de dollars, ce centre, équipé d'un laboratoire dernier cri, a été construit grâce à un partenariat entre le gouvernement tanzanien et le Fonds Abbott, une fondation créée par la multinationale Abbott, spécialisée dans le domaine de la santé, pour promouvoir des actions dans différents secteurs, dont celui de la santé.

Lors de la cérémonie d'inauguration, le président tanzanien Benjamin Mkapa a qualifié le centre d'immense pas en avant dans la campagne de lutte contre la pandémie du VIH/SIDA qui ravage l'Afrique sub-saharienne.

«A travers le succès de notre partenariat avec le Fonds Abbott, nous fournissons aux professionnels tanzaniens de la santé des ressources et des instruments pour gérer notre système de soins de santé de manière plus efficace», a-t-il dit.

Selon le directeur de l'hôpital national Muhimbili, David Tregoning, le centre de traitement permettra d'améliorer de manière significative la prise en charge des personnes vivant avec le VIH/SIDA et d'autres maladies chroniques. Ce centre est l'un des plus modernes en Afrique de l'Est, a ajouté M. Tregoning.

Le directeur général du Fonds Abbott, Miles White, a précisé que les efforts déployés pour fournir des soins de qualité aux personnes vivant avec le VIH/SIDA étaient pour l'instant concentrés à Muhimbili, mais que des travaux étaient en cours pour développer les centres de traitement dans 82 autres hôpitaux et centres de santé ruraux à travers le pays.

«Les domaines dans lesquels nous concentrons nos efforts concernent la modernisation des structures, la formation de personnel, l'amélioration de la gestion des hôpitaux et des patients, ainsi que l'augmentation des capacités d'examens et de traitements», a expliqué M. White.

Il a précisé que 1 300 médecins, infirmières et autres professionnels de la santé avaient déjà été formés à la prise en charge du VIH.

Selon M. White, le Fonds Abbott investira 100 millions de dollars sur cinq ans pour soutenir les efforts de lutte contre le VIH/SIDA en Afrique et dans les pays en développement.
«Une part significative de cet engagement financier concerne la Tanzanie" a t-il déclaré.

Depuis 2001, le Fonds Abbott a investi 35 millions de dollars dans le pays pour moderniser les systèmes de santé, augmenter l'accès au dépistage du VIH et aux traitements et aider les orphelins et les enfants vulnérables.

Le partenariat du Fonds Abbott avec Axios, une organisation spécialisée dans la gestion de la santé dans les pays en développement, a permis de mettre en oeuvre cette initiative, selon M. White.

Un récent sondage effectué dans les foyers tanzaniens par la Commission tanzanienne de lutte contre le sida a montré qu'environ sept pour cent de la population adulte, soit près de deux millions de personnes, étaient séropositives. L'objectif affiché par les autorités tanzaniennes est de mettre 44 000 personnes sous traitement antirétroviral d'ici la fin 2005.

[FIN]




 
Autres articles sur Tanzanie
Le préservatif de plus en plus utilisé... discrètement,  9/Feb/06
Des évêques opposés à l’enseignement de l’utilisation du préservatif,  12/Jan/06
Des traitements contre le sida pour 44 000 patients fin 2005 ,  26/Sep/05
D’ici 2006, 100 000 personnes recevront gratuitement des ARV - gvt,  21/Jun/05
Une campagne publicitaire pour promouvoir le dépistage du VIH/SIDA,  12/May/05
Liens
· Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
· Sida Info Services
· VIH Internet
· Aides
· Le Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme


PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.