"); NewWindow.document.close(); return false; }

IRIN PlusNews | Afrique de l ouest | Nigeria: Les traitements pédiatriques contre le sida toujours introuvables | Care Treatment, Children, Economy, PWA ASOs, Prevention Research, Stigma Human rights | Daily
Jeudi 22 décembre 2005
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest
·Bénin
·Burkina Faso
·Cameroun
·Cap Vert
·Côte d’Ivoire
·Gabon
·Gambie
·Ghana
·Guinée Equatoriale
·Guinée
·Guinée Bissau
·Liberia
·Mali
·Mauritanie
·Niger
·Nigeria
·Sao Tome et Principe
·Sénégal
·Sierra Leone
·Tchad
·Togo
·Sahara occidental

Documents

Abonnementpar email
 

NIGERIA: Les traitements pédiatriques contre le sida toujours introuvables


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]


LAGOS, 30 septembre (PLUSNEWS) - L’Institut national de recherche médicale (NIMR) s’est dit préoccupé par l’absence de médicaments antirétroviraux (ARV) et de traitements pour les enfants vivant avec le VIH/SIDA au Nigeria.

S’exprimant mercredi devant la presse, réunie à l’occasion des rencontres mensuelles de l’organisation non-gouvernementale JAAIDS (Journalists Against AIDS), le docteur Rosemary Adu, du NIMR, a affirmé que moins de 15 pour cent des enfants séropositifs ont accès aux ARV par manque de médicaments dans les centres de prise en charge.

Selon elle, 5 000 enfants devraient recevoir des médicaments qui prolongent l’espérance de vie des personnes qui vivent avec le virus. Quand les ARV sont disponibles, ils sont souvent trop chers, a ajouté Mme Adu.

“Une majorité des enfants ayant besoin de traitement vit en-dessous du seuil de pauvreté. Ce sont des enfants qui sont orphelins du sida et qui sont pris en charge par leurs grand-parents ou des parents qui n’ont pas les moyens d’acheter des médicaments”, a-t-elle dit.

Un mois de traitement subventionné pour une personne adulte au Nigeria coûte 1 000 nairas (environ sept dollars), soit dix fois moins que les traitements pédiatriques qui ne sont pas subventionnés par le gouvernement.

“Il est douloureux de voir des personnes infectées perdre la vie parce qu’elles n’ont pas pu acheter les médicaments, il n’est pas normal que le gouvernement pourvoit aux besoins des adultes et n’offre pas les mêmes médicaments aux enfants”, a dit Lucy Farouk, une personne vivant avec le VIH et responsable d’un groupe de soutien pour les femmes et les enfants séropositifs.

[FIN]

Plus de breves




 
Autres articles sur Nigeria
La subvention du Fonds mondial contre le sida menacée,  6/Dec/05
Ne plus oublier les enfants dans la lutte contre le sida,  10/Nov/05
Le Fonds mondial demande des comptes sur les fonds alloués contre le sida,  8/Nov/05
Chroniqueuse, activiste, «positive et fière»,  27/Oct/05
«Moi au moins, je sais»,  20/Oct/05
Liens
Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
Guinéenews
The Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis & Malaria
AEGIS
International HIV/AIDS Alliance

PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.