"); NewWindow.document.close(); return false; }

IRIN PlusNews | Afrique de l ouest | Ghana: Lier l’obtention d’un prêt au statut VIH est «regrettable» - officiel | Economy, Media, PWA ASOs, Stigma Human rights | Daily
Dimanche 25 décembre 2005
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest
·Bénin
·Burkina Faso
·Cameroun
·Cap Vert
·Côte d’Ivoire
·Gabon
·Gambie
·Ghana
·Guinée Equatoriale
·Guinée
·Guinée Bissau
·Liberia
·Mali
·Mauritanie
·Niger
·Nigeria
·Sao Tome et Principe
·Sénégal
·Sierra Leone
·Tchad
·Togo
·Sahara occidental

Documents

Abonnementpar email
 

GHANA: Lier l’obtention d’un prêt au statut VIH est «regrettable» - officiel


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]


DAKAR, 8 septembre (PLUSNEWS) - La volonté affichée par certaines banques ghanéennes de conditionner prochainement l’octroi d’un prêt à la présentation d’un certificat de séronégativité est «regrettable», a estimé mercredi la Commission ghanéenne de lutte contre le sida (GAC).

«Le VIH/SIDA est maintenant devenue une maladie ordinaire, au même titre que l’hypertension ou le diabète», a dit le professeur Awuku Sakyi Amoa, directeur général de la GAC, cité par l’agence de presse ghanéenne GNA. «N’importe quelle personne demandant un prêt bancaire peut mourir du jour au lendemain, et en cela il est injuste d’exiger [des demandeurs] le test de dépistage du VIH/SIDA».

Selon la presse ghanéenne, James Eric Nkrumah, président de la branche de l’Association des banques rurales et communautaires dans la région centrale du pays, a annoncé samedi lors d’une réunion que les demandeurs de prêt pourraient à l’avenir être obligés de fournir un certificat de sérologie négative avant de pouvoir prétendre à obtenir leur prêt, affirmant que certaines banques appliquaient déjà cette condition.

M. Amoa a dit ne pas avoir connaissance de ce fait mais que cette condition serait de toute façon contraire à la politique préconisée par le Ghana en matière de lutte contre le sida, qui considère comme «moralement répréhensible» le fait d’exiger un tel certificat avant l’inscription dans une école, l’embauche ou le mariage.

[FIN]

Plus de breves




 
Autres articles sur Ghana
Les stars du football de demain s’impliquent dans la lutte contre le VIH/SIDA,  2/Dec/05
Briser les chaînes qui lient au VIH, mais comment ?,  7/Nov/05
Pénuries de médicaments contre le sida dans le service public,  26/Oct/05
La stigmatisation ne faiblit pas malgré la mise à disposition des traitements,  17/Aug/05
Des vies transformées par les antirétroviraux,  20/May/05
Liens
Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
Guinéenews
The Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis & Malaria
International HIV/AIDS Alliance
International Council of AIDS Services Organisations (ICASO)

PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.