"); NewWindow.document.close(); return false; }

IRIN PlusNews | Afrique de l ouest | Cameroun: Un jeu-concours pour gagner une prise en charge gratuite du VIH/SIDA | Care Treatment, Children, Economy, Media, PWA ASOs, Prevention Research, Stigma Human rights | Daily
Dimanche 25 décembre 2005
Accueil A propos de PlusNews Profil pays L'actualité en bref Articles spéciaux S'abonner Archives IRINnews
 

Régions

Afrique
Afrique de l'Est
Grands Lacs
Corne de l'Afrique
Afrique australe
Afrique de l'Ouest
·Bénin
·Burkina Faso
·Cameroun
·Cap Vert
·Côte d’Ivoire
·Gabon
·Gambie
·Ghana
·Guinée Equatoriale
·Guinée
·Guinée Bissau
·Liberia
·Mali
·Mauritanie
·Niger
·Nigeria
·Sao Tome et Principe
·Sénégal
·Sierra Leone
·Tchad
·Togo
·Sahara occidental

Documents

Abonnementpar email
 

CAMEROUN: Un jeu-concours pour gagner une prise en charge gratuite du VIH/SIDA


[Cet article ne représente pas le point de vue des Nations Unies]


DAKAR, 6 septembre (PLUSNEWS) - Bénéficier d'une prise en charge gratuite et à vie du VIH/SIDA, c'est le lot offert par une compagnie d'assurances de Douala aux 50 gagnants d'un jeu-concours télévisé qui se déroule en ce moment et jusqu'à fin décembre sur une chaîne privée camerounaise.

Cette opération, intitulée «Debout pour la lutte», a été officialisée récemment par la signature d'une convention entre la compagnie d'assurances Chanas, qui l'a initiée, et l'hôpital Laquintinie de Douala, qui assurera la prise en charge médicale des patients gagnants du jeu-concours, a rapporté la presse camerounaise.

Pour être sélectionnés, les candidats doivent répondre correctement à deux questions posées à l'issue d'une émission bimensuelle d'informations sur la santé diffusée sur la chaîne de télévision STV. Les gagnants pourront, s'ils sont séropositifs, bénéficier de cette prise en charge, ou effectuer un test de dépistage du VIH s'ils ne connaissent pas leur statut sérologique. En cas de résultat négatif, les lauréats pourront transmettre leur lot à un malade de leur choix.

Selon Jacqueline Casalegno, présidente-directrice générale de Chanas, cette opération doit contribuer à «briser le mur du silence qui entoure trop souvent la pandémie [de sida]» et permettre aux populations de «manifester [...] leur solidarité», dans un pays où en dépit de la baisse significative du coût des traitements antirétroviraux (huit dollars par mois contre 36 avant octobre 2004), le coût de la prise en charge du VIH/SIDA reste inaccessible pour de nombreux patients démunis.

[FIN]

Plus de breves




 
Autres articles sur Cameroun
Combattre le sida, c’est d’abord le connaître,  16/Nov/05
Des associations au chevet des personnes infectées dans les zones rurales,  9/Nov/05
Apprendre aux femmes rurales à contrôler leur vie sexuelle,  27/Sep/05
FHI clôt l’essai clinique du Ténofovir, un médicament antirétroviral,  4/Aug/05
Une offre de soins contre le sida incapable de répondre à la demande -- médecins,  18/May/05
Liens
Le portail d'informations générales de la Côte d’Ivoire
Guinéenews
The Global Fund to fight AIDS, Tuberculosis & Malaria
AEGIS
International HIV/AIDS Alliance

PlusNews n'est pas responsable des informations fournies par ces sites internet.


[Retour] [Accueil]

Cliquer pour envoyer réactions, commentaires ou questions à PlusNews.

Les informations contenues dans ce site web vous sont parvenues via IRIN, le service d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les opinions des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite de son auteur.